Les basiques des accords mets & vins

Les basiques des accords mets & vins

On mange une côte de boeuf ce soir, sans suprise, nous allons l'associer avec un vin rouge, mais est-ce toujours aussi élémentaire mon cher Watson ? 

Par définiton, mets et vins sont affaires de goûts, et donc, grandement influencés par nos habitudes, notre socle gustatif, nos sensations, ... mais, s'il est avéré que la notion d'accords mets & vins est tout à fait empirique et dépendante de nos personnalités, il existe des basiques pour ne pas se tromper. 

Vous réussissez un accord mets & vins et votre repas devient sublime, vous le ratez, mets et vins s'ignorent, se contestent et peuvent même devenir chacun insipide. 

Découvrons les 4 basiques des accords mets & vins.

1. L'accord de couleur

C'est certainement la famille d'accords mets et vins la plus simple à saisir, un vin s'associe souvent avec un met qui a sensiblement la même couleur que lui. 

  • Les vins rouges seront donc propices à être consommés lors d'un repas de viandes rouges, de gibiers, d'abats ou de plats en sauce
  • Les vins blancs seront facilement associés avec du poisson à chair blanche, des crustacés ou encore des volailles telles que le poulet, le lapin ou la dinde.
  • Les vins rosés seront souvent complémentaires de la charcuterie, de viande cuite légèrement rosée, de grillades type saumon, saucisse, côte de porc, ...

2. L'accord de terroir

Face à un aliment emblématique d'une région, rien de mieux qu'un vin emblématique de la même région. Cette base d'accord mets & vins est d'ailleurs bien souvent plus qualitative/prioritaire que celle d'un accord de couleur. Les vignerons de toutes nos régions viticoles ont toujours su marier leur vins avec les plats qui font la rénommée gastronomique de leur terroir.

  • La choucroute se marie à merveille avec un riesling ou un pinot noir d'Alsace.
  • Les fruits de mer s'associent facilement avec un muscadet sur lie.
  • Le cassoulet sera sublimé par un vin rouge puissant de Cahors.
  • L'agneau de Sisteron se révèlera sur un vin rouge fin et élégant des coteaux de Bellet. (alors que sa viande est cuite rosée, on préfèrera une association de terroir sur ce plat qu'une association de couleur).

3. L'accord de fusion, de texture.

Ne dit-on pas, qui se ressemble s'assemble ? La texture de votre plat peut orienter la sélection de vos vins. L'exemple le plus réprésentatif de ce type d'association, le foie gras et le vin blanc liquoreux de Sauternes (liquoreux et donc également gras). Le salé avec le salé, le sec avec le sec, le gras avec le gras.

  • Un vin rouge puissant accompagnera facilement les plats de gibiers ou la daube provençale, des plats forts en gouts.
  • Un vin blanc iodé saura amplifier votre dégustation de fruits de mer.
  • Un vin rosé porté par des arômes d'agrumes ou de fruits exotiques, pourra s'associer avec des plats épicés tels qu'un curry de poulet.

4. L'accord de contraste.

On a dit empirique... nous y sommes ! Dernier basique des accords mets & vins, l'accord de contraste est là pour nous surprendre, pour nous procurer des sensations gustatives inédites.

Avez-vous déjà essayé d'associer un vin rouge avec un fondant au chocolat ? Un vin blanc minéral avec un fromage de chèvre frais, lègèrement poivré ? Un vin rosé de Provence (avec une belle tension) et une poêlée de Saint-Jacques juste saisie ?

Les accords mets et vins n'ont aucune limite, montrez-vous audacieux pour épater vos convives !

Partager l'article :
Mon compte Menu