Nos conseils pour servir un vin à la bonne température !

Nos conseils pour servir un vin à la bonne température !

Servir un vin à sa température idéale augmente l'expérience de dégustation,... mais quelle témpérature pour quel vin ?
Existe-t-il des astuces pour ne pas se tromper et permettre aux vins qui accompagnent vos mets de se révéler pleinement, devenir exhausteurs d'arômes ?

Un vin blanc servi givré, un vin rouge servi trop chambré, un vin rosé servi à témpérature ambiante... et votre avis le concernant sera faussé, inadapté ! 

On vous livre nos clés pour limiter les erreurs. Attention, pas de magie ! Ce sont vos connaissances, l'étiquette du vin et les conseils de votre caviste qui feront la différence.

Chérie, mets le rosé au congel', nos invités arrivent...

Ainsi soit la première erreur à ne pas commettre.
Qu'importe le vin que vous dégustez, il est absolument proscrit de vouloir modifier sa température de service par le biais d'artifices tels qu'un raffrachissement express au congélateur ou une exposition à la chaleur dans le cas inverse.

Vouloir modifier instantanément la température dans laquelle il se trouve depuis sa conservation chez vous jusqu'au moment de le servir est tout à fait contre-productif, vous risqueriez de causer un choc thermique.

Si ce choc thermique peut parfois être provoqué par le vigneron dans sa cave pour extraire du vin certains arômes juste après les vendanges (notamment pour les rosés de Provence, et la thermo-stabilisation par exemple), il est inadéquat lorsque le vin se trouve dans son contenant final, la bouteille.

Pour un vin à déguster, du moins, que vous considérez prêt à déguster, un choc thermique peut-être synonyme de variations gustatives à peine perceptibles, comme de cataclysmes irréversibles et franchement déplaisants

Un vin rouge puissant dégusté à 12° : vous perdez les arômes et conservez uniquement les tanins agressifs.
Un vin blanc dégusté à 8° : vous perdez les arômes et n'avez en bouche que de l'acidité.
L'un et l'autre dégustés beaucoup trop chauds (au delà de 19°) et vous n'avez que des sensations d'alcools désagréables.

Pour refroidir un vin rosé ou un vin blanc, nous vous conseillons : 

  1. De ne pas être pris de court..., laissez votre vin quelques jours au réfrigérateur le temps que la température diminue progressivement. A table, conservez la bouteille dans un seau à rafraichir.
  2. Nous déconseillons toujours le congélateur... si vous êtes pressés, placez votre bouteille dans un seau à rafraichir avec de l'eau froide, quelques glaçons et du gros sel. Celui-ci va permettre d'accélérer le refroidissement de la bouteille, tout en évitant le choc thermique.

Pour savoir quelle température pour quel vin, nous vous conseillons :

  1. De lire l'étiquette afin de trouver la catégorie du vin que vous dégustez : vin blanc aromatique, vin rouge puissant, vin effervescent, vin moelleux...
  2. De suivre le conseil de votre caviste, où parfois même du conseil indiqué sur l'étiquette.
Température de service des vins blancs : 
  • Les vins blancs vifs et aromatiques seront servis entre 8° et 10°, on cherche la vivacité et la fraicheur.
  • Les vins blancs plus ronds seront servis entre 10° et 12°, on cherche à mettre en avant l'équilibre entre fraicheur, arômes et densité du vin.
  • Les vins blancs liquoreux seront servis entre 8° et 10°, on cherche à atténuer par la fraicheur la sensation de sucre, tout en préservant les arômes.
Température de service des vins rouges : 
  • Les vins rouges légers seront servis entre 12° et 14°, on cherche à exhauster les arômes de fruits frais et à atténuer la sensation d'alcool.
  • Les vins rouges puissants seront servis entre 14° et 16°,  on cherche à mettre en avant l'équilibre entre arômes, souplesse et intensité.
  • Les vins rouges tanniques seront servis entre 16° et 18°, on cherche à accentuer la richesse du vin et ses différents arômes.
Température de service des autres vins : 
  • Les vins rosés seront servis entre 8° et 10°, on cherche l'équilibre entre acidité et arômes fruités.
  • Les vins effervescents seront servis entre 6° et 10°, on cherche la sensation de fraicheur.
  • Les vins doux seront servis entre 6° et 8°, on cherche à atténuer la sensation de sucre tout en exhaustant les arômes.

Ça ne me dit toujours pas à quelle température servir mon Bordeaux...

C'est juste ! Et là entre en jeu vos connaissances associées à ce que nous venons d'énumérer. Vous n'êtes surement pas en train d'ouvrir une bouteille de Bordeaux pour la première fois... alors, faîtes vous confiance !

Est-ce un grand vin de Bordeaux ? L'avez vous déjà dégusté ? Quelles sont vos conditions de conservation (cave réfrigérée, cave traditionnelle, emplacement dans la cuisine) ? Tous ces éléments vont vous donner des indices sur la température de service de votre vin de Bordeaux.

Nous considérons qu'un vin de Bordeaux entre dans la catégorie des vins tanniques, aussi, il doit être servi plutôt chambré. Ce terme, que vous avez peut-être déja entendu ne signifie pas chaud, mais, à température ambiante.

Autrefois, le vin sortait de la cave à une température de 11° environ, pour le consommer, on le plaçait dans une "chambre" (oui, où l'on fait dodo) afin qu'il atteigne avec la chaleur ambiante de la maison une température d'environ 16° pour être consommé. Ceci n'est plus exactement vrai... si à cette époque nos habitats pénaient à atteindre une température d'ambiance de 18°, ce n'est plus le cas aujourd'hui, nos habitats oscillent entre 20° et 25°... soit, attention !

Sorti trop hâtivement de la cave, votre vin de Bordeaux risque de trop gagner en température et dépasser la fameuse barre des 18°/19° de service au delà de laquelle il peut présenter des défauts et devenir alcooleux. De la même manière, si votre vin est conservé dans la cuisine et donc potentiellement "chaud", n'hésitez pas à le passer au réfrigérateur 30 minutes avant de le servir afin qu'il vous offre la meilleure expérience de dégustation possible

Partager l'article :
Mon compte Menu